L’EMDR

L’EMDR est une approche thérapeutique de pointe, conçue par Francine Shapiro en 1987, validée par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2012, qui permet de se libérer de ses traumatismes et de dépasser ses blocages. L’EMDR s’est imposée comme le mode de traitement du syndrome de stress post-traumatique. Peuvent en bénéficier toutes les victimes de catastrophes individuelles, collectives, toutes les personnes blessées dans leur corps, dans leur âme.

L’acronyme EMDR signifie « Eyes Movement Desensitization and Reprocessing », c’est-à-dire « Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements des Yeux ».

La thérapie EMDR vise à une intégration neuro-émotionnelle des traumatismes, elle aboutit à un soulagement efficace des symptômes, une libération vis-à-vis du passé et une remise en mouvement dans sa vie présente.

Le cerveau est doté naturellement d’un processus psychique de traitement adaptatif de l’information. Nos expériences sont constituées d’informations prenant la forme de pensées, d’émotions, de sensations, et ces informations prennent sens lorsqu’elles sont liées à des réseaux de mémoire existants et contenant des informations associées venant d’expériences partageant des perceptions sensorielles, des pensées, des émotions et des sensations similaires. Le traitement adaptatif de l’information peut être comparé au processus de la digestion, il permet de conserver ce qui est important et de se débarrasser du reste. Il autorise la cicatrisation des blessures psychiques.

Lorsque nous vivons ou sommes témoins d’un évènement qui dépasse notre fenêtre de tolérance, le traitement adaptatif de l’information se bloque, l’évènement vécu de façon traumatique est alors stocké de manière brute dans un réseau de mémoire dysfonctionnelle séparé, l’information devient figée dans le temps et ne change plus, le temps s’arrête. A chaque fois que nous sommes confrontés à des situations évoquant de près ou de loin l’évènement traumatique (les déclencheurs), les réactions émotionnelles et physiques sont réactivées sans que nous en comprenions la cause. Le temps ne guérit pas les blessures, les problèmes perdurent, car le souvenir de l’évènement traumatique n’est pas installé à sa place dans le passé avec les autres souvenirs.

La thérapie EMDR vise à aider le cerveau à relancer le traitement adaptatif de l’information, en sollicitant la reconnexion des informations de l’expérience traumatiques à des informations adaptatives, à transformer le souvenir traumatique en souvenir autobiographique. Elle conduit à supprimer les symptômes, à remettre en perspective le passé, à se percevoir autrement, à retrouver une stabilité émotionnelle, à augmenter son estime de soi et sa confiance en soi. 

La désensibilisation et le retraitement sont réalisés par des stimulations bilatérales alternées des parties gauche et droite du corps du patient. Ces dernières sont effectuées par le thérapeute au moyen de mouvements des yeux ou de tapotements, ce qui a pour effet de stimuler alternativement les deux hémisphères cérébraux.

L’EMDR permet la désensibilisation et le retraitement de la dépression, du stress invalidant, de l’anxiété, du deuil, de la phobie, des agressions sexuelles, des troubles du sommeil et de l’alimentation, du burn out, de la douleur chronique, des difficultés relationnelles, des traumatismes transgénérationnels, etc. Cette thérapie s’avère efficace aussi bien avec les enfants dès le plus jeune âge, que les adolescents et les adultes.